La luzerne et l’agronomie

Quelques atouts agronomiques de la luzerne

La luzerne cultivée (Medicago sativa L.) ou alfalfa est une plante fourragère herbacée de la famille des légumineuses, très cultivée pour sa richesse en protéines et ses qualités d'amélioration des sols.

logo-aliment-nature.png

Biodiversité

Favorise la biodiversité

Implantation sans labour, couverture permanente du sol pendant 3 à 4 ans, quasi absence de traitement phytosanitaire, fleurissement au moins partiel 4 fois par an, la luzerne a tout du refuge idéal pour la faune.

Depuis plusieurs années, des bandes « biodiversités » sont installées au sein des luzernières permettant un surfleurissement de la luzerne favorisant le butinage des abeilles et un abri pour les autres. Après une expérimentation réunissant plusieurs acteurs de la filière luzerne et des associations environnementales, il a été prouvé que ces bandes biodiversités apportaient :

Pour les papillons, un effet très positif pour la richesse spécifique et l’abondance des populations. Cette luzerne est une ressource alimentaire en nectar très fortement exploité par les papillons favorisant leur reproduction. Cet effet sur la reproduction est direct pour les espèces dont la chenille peut se nourrir de luzerne.

 

Concernant les oiseaux, plusieurs observations ont mis en évidence que la luzerne permettait à des nichées d’être sauvées de la destruction mécanique liée au passage de la faucheuse, et que cet habitat fleuri constituait une source alimentaire en insectes pour les oiseaux.

 

Pour l’abeille domestique, les bandes biodiversités sont une source privilégiée de nectar, permettant aux colonies de réaliser des réserves plus importantes que dans un paysage dépourvu de ces bandes fleuries. Le fort intérêt mellifère de la luzerne, qui se traduit directement pour l’apiculteur par des récoltes de miel plus importantes, a clairement été retrouvé.

 

Economie d’azote

La luzerne est capable de fixer l'azote atmosphérique, grâce à une symbiose entre la plante et une bactérie (Rhizobium meliloti) qui se fixe dans des nodosités de ses racines. La plante fournit aux bactéries des sucres et de l’énergie issus de la photosynthèse en échange de quoi les bactéries lui fournissent l’azote. La luzerne, en tant que légumineuse, ne nécessite aucun apport d'engrais azoté minéral pour sa croissance.

 

Erosion et sols 

La luzerne est une espèce pérenne, implantée pour 3 années au minimum. Elle assure ainsi une couverture des sols pendant l'hiver, ce qui joue un rôle très important dans la lutte contre l'érosion. Le système racinaire de la luzerne est très développé, composé d'un pivot profond et  de racines secondaires ramifiées. Le pivot a un effet sur la structure du sol en le décompactant et permet à la plante d'aller puiser de l'eau et des nutriments dans des couches du sol inaccessibles pour les autres cultures.

 

Qualité de l'eau

La luzerne joue un rôle dans la préservation de la qualité de la ressource en eau grâce à ses qualités épuratrices.
Par son enracinement profond et sa pérennité, ses besoins en eau et l'utilisation privilégiée de l'azote minéral présent dans le sol, la luzerne installée limite sensiblement le lessivage des nitrates.
En cas de présence d'azote minéral ou de nitrates dans le sol, la luzerne va l'assimiler préférentiellement car cela lui coûte moins cher énergétiquement, ce qui réduit d'autant la fixation symbiotique. Elle joue ainsi un rôle épurateur très important.
Son implantation pluriannuelle peut être assimilée à un dispositif enherbé temporaire et joue ainsi un rôle dans la diminution de la circulation superficielle de l'eau.

Cour d'eau